Combien de temps faut-il pour faire un bonsaï ?

Publié le : 19/08/2021 09:14:01
Catégories : L'art du bonsai

Combien de temps faut-il pour faire un bonsaï ?

Le temps et le bonsaï sont deux choses qui sont indissociables. D’ailleurs, ne dit-on pas que le bonsaï est une école de patience ? Mais combien de temps faut-il pour faire un beau bonsaï qui puisse mériter sa place lors d’une exposition ? Et est-ce que cela dépend uniquement de votre capacité à appliquer les bons soins aux bons moments ?

Combien de temps pour faire un bonsaï à partir de graines

Vous avez certainement vu ces annonces pour des « graines de bonsaï », qu’il suffirait de faire germer pour obtenir le joli petit arbre de la photo qui accompagne la pochette des graines.

Ces graines magiques n’existent pas. Ce sont tout simplement des graines d’arbres ou d’arbustes tout à fait normaux. Il faudra les semer, les faire germer et les cultiver des années avant d’obtenir quelque chose qui ressemble à un arbre.

L’art du bonsaï correspond à une certaine esthétique, et notamment avoir un tronc d’un beau diamètre par rapport à la hauteur de l’arbre, avec de la conicité. C’est ça qui donne l’impression d’être devant un vieil arbre. 

Si vous avez un tronc qui ressemble plutôt à piquet bien droit, vous aurez l’impression d’être devant un arbre juvénile. Indépendamment de son âgé réel, ce qui est le plus important, c’est l’âge qui est perçu par l’observateur.

Construire et former un tronc avec une belle conicité, de grosses branches principales, c’est ce qui prend le plus de temps. On dit qu’il faut « faire du bois ».

Si vous cultivez votre graine en pot, cela vous prendra des années. Certaines essences, comme les érables du Japon ou les ormes de Chine, grossissent plus vite alors que pour les pins ou les genévriers c’est beaucoup plus long. 

Cela dépend également de la hauteur de l’arbre que vous voulez former, ou du moins de la largeur du tronc que vous voulez obtenir. Car, malgré certaines croyances, les bonsaï sont exactement les mêmes génétiquement que les espèces de taille normale. C'est pour cette raison que le temps nécessaire pour faire pousser un bonsaï sera plus ou moins le même que celui d'un arbre de taille normale.

Créer un bonsaï à partir d’une graine, c’est au moins 10 à 15 ans de culture afin de former la structure de base. Ensuite vous pouvez commencer à travailler la ramification, à pincer, à tailler et à densifier. 

Finalement, pendant les 15 premières années, c’est uniquement un travail d’horticulteur. Le véritable travail de bonsaika ne commence qu’une fois que la structure de l’arbre est bien établie. Et il faudra ensuite entre 5 et 10 ans pour créer une belle densification.

Au final, il faut souvent une vingtaine d’années pour créer un bonsaï à partir d’une graine. 

Créer un bonsaï à partir d’une bouture demandera la même durée afin de transformer la plantule en arbre.

Faire un bonsai à partir d'une graine

Combien de temps pour faire un bonsaï à partir d’un arbre de pépinière ?

Afin de pouvoir commencer au plus tôt la mise en forme d’un bonsaï, une solution est d’opter pour un arbre de pépinière, ou de jardinerie. Même si ce ne sont pas forcément des plantes destinées à devenir des bonsaï, elles permettent de gagner quelques années.

Choisir un arbre dans une pépinière n’est pas facile. Il faudra souvent en regarder des dizaines avant de trouver celui qui pourrait convenir. Il faut surtout apprendre à voir le bonsaï dans l’arbre.

Au milieu d’un amas de branches, vous devez rechercher une ligne de tronc, avec du mouvement et une belle conicité. Puis déterminer les branches charpentières, et éliminer le reste.

Former un bonsaï à partir d’un plant de jardinerie c’est souvent faire tomber les trois quarts des branches pour retrouver une structure simple et plus en accord avec l’esthétique du bonsaï. Parfois, il faudra créer de nouvelles branches, et dans tous les cas, former petit à petit la ramification secondaire et tertiaire. Et cela prend entre 5 et 10 ans.

Nombre de débutants font l’erreur de choisir un arbre de jardinerie qui est souvent trop juvénile. Il faudra alors repartir pour quelques années de culture afin de faire grossir le tronc. C’est dommage : tant qu’à partir sur un arbre de pépinière, autant choisir un sujet qui est déjà suffisamment gros.

Le cas particulier des arbres de pépinière bonsaï

Nous avons vu que partir d’une graine pour créer un bonsaï est vraiment très long. Les arbres de jardineries peuvent être intéressants, font gagner parfois 10 ans de culture, mais beaucoup ne sont pas adaptés à créer un beau bonsaï.

Dans notre pépinière bonsaï, notre approche est de vous proposer des arbres qui ont dès le début été cultivés pour devenir des bonsaï. Lorsque nous les mettons en vente, la structure est déjà bien établie, le tronc est développé, vous avez de belles branches charpentières.

Certains de nos bonsaï ont plus de 30 ans de culture. Certains sont passés en pleine terre pour faire grossir fortement le tronc (ce qui est plus difficile et plus lent à obtenir en cultivant uniquement en pot).

Ensuite, chaque arbre est cultivé pendant des années en pot, afin de le compacter et commencer à former la ramification secondaire. C’est là que progressivement, il va passer de simple arbre à bonsai.

Ce n’est pas pour autant que le travail est terminé, il reste encore toute la « phase d’affinement ». Celle qui va progressivement effacer toutes les traces d’intervention de l’Homme, celle qui va donner cette belle patine à l’écorce. Les branches font progressivement se ramifier, se densifier.

Au fur et à mesure que les années passent, que vous voyez votre bonsaï évoluer, vous vous rendrez aussi compte qu’il y a toujours moyen de l’améliorer. Et vous comprendrez qu’un bonsaï n’est jamais terminé, il est en perpétuelle évolution, cela ne s’arrête jamais.

Alors, combien de temps faut-il pour faire un bonsaï ? Certainement une vie entière.

Laozi, fondateur du Taoïsme, disait que « le but n'est pas seulement le but mais le chemin qui y conduit ». Confucius disant quant à lui que « le bonheur n'est pas au sommet de la montagne mais dans la façon de la gravir ».