Quel pin choisir en bonsaï ?

Publié le : 14/03/2020 12:14:40
Catégories : Bien choisir votre bonsaï

Quel pin choisir en bonsaï ?

Le pin fait partie des essences les plus populaires dans les grandes expositions, car avec leur écorce craquelée, leur bois mort, ils évoquent toute la puissance d'un arbre qui tente de survivre dans un environnement parfois hostile. Mais il n'existe pas un pin, mais plusieurs variétés avec des caractéristiques propres, certaines étant plus faciles que d'autres. Alors quel pin choisir en bonsaï ?

Le pinus Thunbergii, certainement le plus populaire

On le connait aussi sous le nom de pin noir du Japon, à cause de son écorce très sombre. C'est un pin très vigoureux qui vit naturellement en bord de mer au Japon. Chaque année il doit affronter de violents typhons qui arrachent littéralement une grande partie des nouvelles pousses de l'année. Il est tellement puissant qu'il va créer de nouveaux bourgeons. C'est cette caractéristique propre qui en fait le seul pin avec deux pousses dans l'année.

Si vous vous intéressez aux pins en bonsaï, vous avez certainement entendu parler de cette technique qui consiste à pincer les chandelles à la fin du printemps. Il s'agit là d'imiter ce que fait la nature au Japon, et reproduire l'impact d'un typhon. Cela permet d'obtenir des bourgeons moins gros et des aiguilles plus petites, mais cette technique demande un peu de maitrise. Ce n'est pas le pin le plus facile en bonsaï.

Pendant des années, des pins noirs du Japon ont été importés en Europe et en France. Aujourd'hui cela est strictement interdit. La conséquence est que l'on en trouve de moins en moins auprès des professionnels. Heureusement, depuis presque 30 ans nous en avons semis des milliers et nous sommes les seuls à posséder un stock important de pins noirs, cultivés dans notre pépinière bonsaï.

Le pinus Pentaphylla

Il s'agit là encore d'une variété très populaire au Japon, car les aiguilles sont regroupées par 5 (au lieu de 2 sur la quasi totalité des autres pins). Cela permet d'avoir un feuillage beaucoup plus dense. On le connait également sous le nom de pin blanc du Japon, et il existe en réalité plusieurs variétés avec des couleurs d'aiguilles qui varient sensiblement.

Le pentaphylla vit naturellement en haute montagne, ce qui ne rend sa culture très facile en plaine et dans les régions au climat doux. Il aime le froid et dans son milieu naturel il est habitué à avoir une humidité ambiante très importante, il pousse quasiment au milieu des nuages.

C'est un pin que l'on considère comme faible, à l'opposé du pin noir qui est considéré comme fort. Une solution mise en oeuvre par les japonais a donc été de greffer du pentaphylla sur un pin noir. Ainsi on profite de la force de ce dernier et d'un feuillage dense. Mais dans ce cas il faut faire attention à la qualité de la greffe. Nous en voyons trop souvent des disgracieuses, formant une sorte de boule.

Le pin mugo

Voilà un type de pin que nous apprécions particulièrement et qui est très sous-estimé en bonsaï. Il est souvent cantonné aux rocailles alors que le pin mugo en bonsaï a bien des qualités. Il est bien plus facile à cultiver que les autres, et s'adapte à quasiment tous les climats. On lui reproche parfois d'avoir des plateaux moins denses ; nous considérons que c'est juste une question de temps et de bonne culture.

Nous cultivons dans notre pépinière des pins mugos en bonsaï depuis des années. Il ne pousse pas très vite mais après quelques décennies nous en avons avec de beaux troncs et des branches bien développées. Vous recherchez un pin pour un atelier bonsaï ou bien travailler en club ? Le mugo est parfait pour s'initier à la ligature avec son bois souple qui permet de nombreuses mises en forme.

Vous recherchez un pin en bonsaï ? N'hésitez pas à nous contacter et nous trouverons certainement celui que vous recherchez !

PayPal