Orme de Chine bonsai : le guide complet

Publié le : 26/07/2020 10:54:16
Catégories : Bien choisir votre bonsaï

Orme de Chine bonsai : le guide complet

L'Orme de Chine, ou Ulmus Parvifolia, est une des espèces les plus courantes en bonsai : on le retrouve dans toutes les jardineries et les grandes surfaces lors d'opérations spéciales. Mais cela ne joue pas forcément en sa faveur, il considéré à tort comme un arbre de débutant et sans grand intérêt. S'il s'agit d'un arbre idéal pour se lancer dans cet art grâce à sa facilité de culture, il permet également de créer de magnifiques bonsais de grande classe.

» Ormes de Chine à vendre, direct pépinière

Pourquoi choisir un orme de Chine en bonsai ?

Ce que l'on apprécie surtout, ce sont ses petites feuilles d'un vert profond. L'Orme de Chine réduit vraiment très bien la dimension de ses feuilles, lorsqu'il est cultivé en pot elles font moins de 1 centimètre. C'est donc une essence particulièrement bie adaptée à la création de petits bonsais, shohin ou mame. Les entre-noeuds sont également très rapprochés ce qui permet de créer une ramification très dense, avec des plateaux de végétation formant de véritables nuages.

Avec le temps, l'écorce perd son aspect lisse et juvénile pour devenir plus épaisse et se craqueler, donnant une véritable patine à cet arbre.

L'orme de Chine est un arbre très vigoureux. Dans son milieu naturel il peut atteindre 20 mètres de haut et en pot il conserve beaucoup de vigueur. Tout au long de la période de pousse, il produit de longues tiges qu'il faut tailler pour conserver la forme. Cette vigueur lui permet également de pardonner bien des erreurs, et c'est une des raisons pour lesquelles il est populaire auprès des débutants.

Nos gros ormes de Chine à la pépinière bonsai

Comment entretenir un orme de Chine ?

Emplacement

C'est un bonsai qui aime beaucoup la lumière, donc placez-le dehors. L'orme de Chine peut être cultivé en intérieur mais à condition de le mettre dans un endroit très lumineux, à côté d'une fenêtre. Si la lumière manque, les feuilles seront plus grosses et peuvent même se mettre à tomber. Donc autant se faciliter la vie et lui trouver un endroit au jardin ou sur un balcon.

Durant l'été, l'orme de Chine apprécie toutefois la mi-ombre lorsque le soleil devient brulant. Essayez de lui trouver une exposition à l'est pour lui donner le soleil du matin et le protéger l'après-midi.

Lorsque l'hiver arrive, prévoyez une protection contre le gel. Si les températures légèrement négatives seront sans danger, soyez plus méfiants lorsqu'elles descendent sous les -5°C. Vous pouvez sans problème se laisser dehors, dans une petite serre froide.

L'orme de Chine est un arbre semi-persistant, c'est-à-dire qu'en fonction des conditions de culture que vous lui offrez, il conservera ses feuilles, ou pas. S'il est placé dehors toute l'année, les feuilles vont devenir jaunes et tomber à l'automne, comme un arbre à feuilles caduques. En revanche, s'il est très protégé ou cultivé en intérieur, il conservera ses feuilles.

Dans notre pépinière, tous les ormes de Chine sont placés dehors et y restent toute l'année. Ils sont donc parfaitement acclimatés et se retrouvent dénudés pendant l'hiver, ce qui permet d'apprécier leur fine ramification.

Vente en ligne d'ormes de Chine bonsai

Arrosage

C'est une espèce qui apprécie les sols frais et légèrement humides, mais comme la plupart des bonsaïs, il craint l’excès d’eau. Laissez donc sécher le substrat en surface avant d'arroser à nouveau jusqu'à ce que l'eau s'écoule par les trous des drainage. En période de forte chaleur, arrosez copieusement, car l'arbre va beaucoup transpirer et le pot sécher rapidement. C'est le plus souvent en hiver que l'on peut avoir des problèmes d'excès d'eau.

Si vous cultivez votre orme de Chine en intérieur, le risque est de trop peu arroser pour ne pas abimer vos meubles. Nous vous conseillons alors de le sortir dehors (si vous en avez la possibilité) ou au pire de mettre le pot dans l'évier de votre cuisine, afin de bien arroser et humidifier complètement le substrat. Attendez un peu que le surplus d'ezau s'écoule et remettez-le à sa place avec une petite coupelle qui permettra d'éviter que les dernières gouttes ne tombent sur les meubles.

Si vous avez manqué un arrosage et que votre orme de Chine a pris un coup de chaud, vous allez voir les feuilles qui se replient un peu sur elles-mêmes. Elles peuvent parfois même tomber. Placez alors le pot dans un récipient d'eau et laissez-le quelques minutes le temps que la motte s'hydrate à nouveau. Dès que vous ne voyez plus de bulles d'air remonter à la surface, vous pouvez le retirer. Placez alors l'arbre dans un coin ombragé jusqu'à ce que vous voyez qu'il se remet à pousser, avec l'apparition de nouvelles feuilles.

A l'opposé, un excès d'arrosage se traduit souvent par des feuilles qui jaunissent en bout des branches (à ne pas confondre avec des feuilles jaunes à l'intérieur de l'arbre, comme nous allons le voir plus loin). Dans ce cas n'arrosez plus et attendez que la motte soit bien drainée avant d'arroser à nouveau. Placez l'orme de Chine à mi-ombre, protégé du soleil direct, et attendez qu'il fasse de nouvelles pousses.

Taille et mise en forme d'un orme de Chine

L'orme de Chine pousse vite et de mars à septembre vous verrez de longues tiges se développer. Attendez un peu et vous verrez que ces pousses vont progressivement passer du vert au marron, elles se lignifient et se transforment en bois. Taillez alors sur la partie lignifiée afin de provoquer un bourgeonnement arrière. Réduisez à 2 ou 4 paires de feuilles afin de d'obtenir une ramification dense.

Pousses vigoureuses sur orme de Chine

Profitez également pour couper les pousses mal placées, celles qui montent directement à la verticale ou bien pointent vers le bas. Lorsqu'il y a plusieurs départs à une intersection, n'en conservez que 2 car l'orme de Chine a une fâcheuse tendance à former des boules peu esthétiques là où il y a de nombreux départs. La clé pour avoir une belle ramification est de soigner la taille.

Lorsque vous laissez pousser, vous allez certainement voir des feuilles jaunes à l'intérieur de l'arbre. C'est normal, en formant de nouvelles feuilles en bout de branches, l'orme se déleste des feuilles les plus anciennes. Il suffit alors de raccourcir pour voir apparaitre de nouveaux bourgeons et de nouveaux rameaux à l'endroit où les feuilles sont devenues jaunes et sonttombées.

Feuilles jaunes à l'intérieur d'un orme de Chine

Rempotage et substrat

L'orme de Chine apprécie les sols frais avec une bonne part de matière organique afin de conserver une bonne humidité. Mais le substrat doit également contenir une bonne part drainante afin d'éviter la rétention d'eau au font du pot.

Le rempotage se fait au printemps, lorsque vous voyez les bourgeons qui prennent une couleur vert tendre, soit juste avant le débourrement. Coupez les racines les plus longues qui se trouvent sur le pourtour de la motte mais ne réduisez jamais la motte de plus d'un tiers car vous pourriez mettre en danger votre bonsai. Evitez également d'entrer trop profondément dans le coeur de la motte.

Si les bonsais les plus jeunes se rempotent tous les 3 ans environ, les plus âgés peuvent facilement rester 5 ou 7 ans dans leur pot. Mais ne rempotez pas suivant un calendrier, préférez faire cette opération lorsque vous constatez que le pot est plein de racines et que l'eau à du mal à y entrer.

Fertilisation

Pour assurer une pousse vigoureuse, fertilisez du printemps jusqu'à l'automne (d'avril à septembre) avec un engrais organique. A la pépinière nous rajoutons également un engrais chimique faiblement azoté car nous constatons que cet apport supplémentaire est bénéfique pour l'arbre, avec de belles feuilles d'un vert profond.

Si avec de nombreuses essences en bonsai il faut faire attention à ne pas trop fertiliser pour ne pas produire de grosses feuilles ou des entre-noeuds trop longs, le problème ne se pose pas vraiment avec l'orme de Chine. Vous pouvez donc fertiliser sans vous poser de questions.

» Voir nos Ormes de Chine

PayPal