Erable de Burger en bonsaï (Acer Buergerianum)

Publié le : 07/06/2020 11:09:51
Catégories : Bien choisir votre bonsaï

Erable de Burger en bonsaï (Acer Buergerianum)

On l'appelle aussi érable trident en référence à la forme de ses feuilles qui forment 3 lobes. C'est un érable avec une forte croissance racinaire, développe des troncs massifs, possède une belle écorce et un feuillage coloré au printemps et à l'automne. C'est une espèce les plus prisée pour la création de bonsais.

Pourtant c'est un des érables en bonsai les moins connus, alors qu'il a énormément de qualités et il est d'une facilite de culture déconcertante. 

Il était donc temps de faire un focus sur cet arbre, en espérant vous donner envie de lui faire une place au sein de votre collection de bonsais !

» Voir tous nos érables de Burger disponibles à la vente en ligne

Le Burger, cet autre érable du Japon en bonsai

+ Famille : Acéracées
+ Origine : Japon, Corée, Chine
+ Feuillage : petites feuilles formées de 3 lobes, de couleur bronze au printemps, vert foncé en été et devenant rouge orangé jaune à l'automne.

Les érables du Japon, ou Acer Palmatum, sont très prisés des amateurs de bonsais en raison de leur feuillage délicat et coloré. On les retrouve également très souvent dans les jardins japonais. Chez nous, l'érable de Burger est un peu moins connu mais au Japon c'est une des espèces emblématiques, et les japonais l'appellent plutôt Kaede. L’érable de Il est difficile, voire impossible à trouver en jardineries ou pépinières. La seule façon de s'en procurer est de voir du côté des spécialistes du bonsaï, et nous en cultivons beaucoup dans notre pépinière !

Sur les arbres âges, l'écorce de l'érable de Burger se ride et se desquame par endroits. C'est un arbre plus masculin que le Palmatum, plus puissant, surtout avec son tronc qui se développe fortement lorsqu'il est cultivé librement. Il se prête également à des compositions sur roche, avec le temps les racines puissantes vont enserrer la pierre, donnant l'illusion d'un arbre qui a poussé sur un flan de montagne dont la terre a été progressivement érodée.

Le feuillage de cet érable prend également de magnifiques couleurs. Au printemps, les bourgeons s'ouvrent et laissent apparaitre de petites feuilles couleur bronze. En quelques jours elles passent au vert et à l'automne l'arbre se pare de ses plus belles couleurs allant du jaune à l'orange.

Acer burgerianum bonsai en vente dans notre pépinière

Comment cultiver un érable de Burger en bonsai ?

Où le placer durant l'été ou l'hiver ?

L'érable trident supporte bien mieux le soleil et le vent que le Palmatum, il peut sans problème rester au soleil la plupart du temps. Il n'y a que durant les très grosses chaleurs qu'il faut le protéger pour éviter les brulures sur les feuilles. Dans ce cas, une exposition Est à l'abris du vent est préférable, afin de donner le soleil du matin et le mettre à ombre à partir de midi.

Cependant, dans notre pépinière bonsai, tous les érables de Burger sont en plein soleil. Car nous les cultivons dans des poteries un peu plus profondes que celles habituellement utilisées pour les expositions. Cela permet de conserver une certaine fraicheur au niveau des racines, éviter le dessèchement et les feuilles cramées.

Trop souvent, les amateurs mettent leurs bonsais dans des poteries très plates, car l'esthétique de l'ensemble est meilleure. Mais cela est préjudiciable à la culture de l'arbre. Tant que vous ne comptez pas présenter votre bonsai dans une exposition, ne prenez pas de poteries trop plates !

Donc pendant toute la saison de pousse, placez votre érable en plein soleil, cela favorisera les petites feuilles, les courts entre-noeuds et les belles couleurs d'automne. Un maximum de soleil est impératif pour obtenir cette belle couleur orangée !

L'érable de Burger est moins rustique que le Palmatum, il doit être protégé durant l'hiver. Dès que les températures descendent sous -3°C il faut le protéger du gel. C'est surtout les racines qu'il faut protéger ; si vous n'avez pas de serre froide placez le pot au sol et recouvrez-le d'un bon paillage. Evidemment, évitez de le placer en plein vent du nord !

Arrosage

Les érables aiment les sols frais, et l'érable de Burger est assez gourmand en eau pendant la période de pousse. Donc soyez généreux sur l'arrosage, mais sans excès non plus. Lorsqu'il fait chaud arrosez tous les jours, sinon uniquement lorsque le dessus du substrat est sec.

Alors qu'avec le Palmatum une bonne gestion de l'arrosage est nécessaire pour maitriser le longueur des entre-noeuds et ainsi affiner la ramification tertiaire, l'érable de Burger pose moins de problème. Vous pouvez arroser sans trop vous poser de questions.

Erables de Burger bonsai cultivés depuis 20 ans en bonsai

Substrat et rempotage

Une bonne part de matière organique est nécessaire pour maintenir un sol frais et éviter le dessèchement des racines. Utilisez au moins 30% d'écorce de pin compostée associée à un substrat drainant tel que de la pumice. Cela permettra d'une part de conserver une bonne humidité dans le pot (et vous éviter d'arroser plusieurs fois par jour), tout en assurant un bon drainage.

L'érable de burger a une pousse racinaire vigoureuse, et doit être rempoté plus fréquemment que le Palmatum. Généralement nous rempotons tous les 3 ans, mais cela dépend de chaque arbre. Si l'eau d'arrosage a du mal à pénétrer dans le substrat, ou si vous voyez que le bonsai comment à se soulever légèrement de son pot (les racines en poussant vont coloniser le fond du pot et pousser la motte), alors il est temps de rempoter.

Un jeune érable de burger en bonsai se rempotera plus fréquemment qu'un sujet plus mature. Et c'est d'ailleurs lorsque les racines commencent à avoir colonisé le pot que la fine ramification se développe. Donc apprenez à observer votre bonsai, ne rempotez pas suivant un calendrier bien établi mais en fonction des besoins de l'arbre !

Le rempotage se fait au printemps, à partir du moment où les bourgeons changent de couleur, gonflent et commencent à s'ouvrir. Mieux vaut rempoter trop tard que trop tôt. Même si le burger comment à être recouvert de feuilles, vous pouvez encore rempoter, placez-le ensuite simplement à mi-ombre pendant 2 semaines. Nous évitons (nous proscrivons) les rempotages en hiver ou pire à l'automne. Pour qu'un rempotage se passe bien, il faut qu'il y ait une activité racinaire : c'est ce qui va permettre une bonne cicatrisation des coupes et la création rapide de nouvelles racines.

Fertilisation

Attendez que la première pousse de l'année soit développée, c'est-à-dire que les rameaux les plus vigoureux ont développé entre 5 et 7 paires de feuilles. Commencez alors à donner de l'engrais tous les deux mois, jusqu'à l'automne. Préférez les engrais faiblement azotés, sauf si vous voulez vraiment "faire du bois", c'est-à-dire faire grossir le tronc ou les branches.

Nous associons à la fois un engrais organique à un engrais chimique faiblement azoté (valeur plus faible de N, et plus importante de P et K). Cela renforce l'arbre et permet d'obtenir de belles couleurs de feuillage.

Quand et comment tailler un érable de Burger ?

  • Taille de structure pendant l'hiver : les feuilles sont tombées et vous pouvez observer toute la structure de l'arbre. Taillez les branches ou rameaux qui nuisent à l'esthétique. C'est-à-dire celles qui se croisent, qui pointent vers le haut ou vers le bas. Il est également important de ne garder que deux départs à chaque intersection. Raccourcissez les pousses de l'année au premier entre-noeud afin d'avoir une ramification compacte.
  • Pincement de printemps, lorsque le bourgeon s'ouvre et laisse apparaitre la première paire de feuilles, coupez avec des ciseaux fins ou en cassant cette pousse avec les doigts (d'où le nom de pincement). Cela va forcer l'érable à créer une nouvelle pousse avec un entre-noeud plus court, ce qui permettra d'obtenir une ramification très compacte. Cette technique se pratique sur un arbre mature sur lequel vous voulez travailler la ramification tertiaire. La période de pincement s'étale sur plusieurs jour pour un même arbre car tous les bourgeons ne vont pas s'ouvrir en même temps. Soyez donc attentifs !
  • Généralement on ne défolie par les érables de Burger. Si le feuillage est vraiment dense, au début de l'été allégez-le simplement en coupant une feuille sur deux afin de laisser pénétrer la lumière à l'intérieur de l'arbre. C'est ce qui favorisera l'apparition de bourgeons sur les branches, au plus très du tronc.
  • Taille d'entretien, durant la saison de pousse, dès que le rameau a développé 5 à 7 paires de feuilles, raccourcissez à une paure avec une bonne paire de ciseaux. Le Burger pousse vite, et vous devrez faire plusieurs tailles par an.

Peut-on ligaturer un étable trident ?

C'est quelque chose que l'on évite de façon générale sur tous les érables, car le fil a tendance à marquer l'écorce et laisser des traces qui souvent ne disparaitront jamais. De plus le bois est très cassant, il est impossible de plier une branche.

Toutefois, si vous désirez améliorer l'esthétique il est possible de changer légèrement la position des branches pas trop grosses en posant une ligature très lache. Ne serrez surtout pas sinon le fil va marquer. Surveillez bien en retirez la ligature dès que vous voyez que le fil commence à serrer la branche (attention, en période de pousse ça peut aller très vite, il faut donc regarder tous les jours).

» Voir tous nos érables de Burger disponibles à la vente en ligne

A lire également

PayPal