PIN MUGO SHOHIN 1-8

PMS-1-8

35,00 € TTC

Bonsai d'extérieur toute l'année

Le pin mugo est d'une grande facilité de culture et pourtant assez peu représenté en bonsai. Ce pin de montagne fait de petites aiguilles et se densifie très bien

En savoir plus

Le pin mugo en bonsaï

Voici une variété de pin qui mériterait que l'on s'y intéresse plus qu'aux variétés asiatiques. Il pousse à l'état naturel dans des zones montagneuses et rocheuses et se plait également en plaine et en pot ! Sa croissance est lente mais nous en cultivons depuis très longtemps à la pépinière. Il fait de petites aiguilles d'un beau vert et rebourgeonne facilement en arrière afin de former de beaux plateaux.

+ Famille : Pinacée
+ Origine : centre et sud de l’Europe
+ Aiguille d'un vert profond regroupées par deux
+ Plant issus de semi, cultivé en pleine terre puis en pot

» Tous les conseils pour entretenir un pin mugo en bonsai

Conseils de culture

Le pin mugo pousse assez lentement et il ne fait qu'une seule pousse par an. Au printemps, les bourgeons gonflent, des chandelles montent et laissent apparaitre les aiguilles. Si vous taillez la pousse de l'année, vous n'aurez pas un second bourgeonnement. Des bourgeons vont peuvent former sur les rameaux mais ils se formeront des aiguilles qu'au printemps suivant. A noter qu'il faut absolument laisser des aiguilles/bourgeons sur une branche, si vous coupez tout elle ne rebourgeonnera pas en en arrière comme sur un feuillu.

Emplacement : dans son milieu naturel, c’est un arbre de bord de montagne exposé au froid, au vent et au soleil. Vous devez donc le laisser dehors toute l'année et il ne nécessite aucune protection particulière..

Arrosage : il doit être contrôlé et modéré. Laissez sécher un peu la motte entre deux arrosages afin d'éviter les excès d'humidité. Protégez le pin mugo pendant les périodes de pluies prolongées pour éviter que le bout des aiguilles ne jaunisse.

Substrat et rempotage : au printemps juste après que les bourgeons commencent à grossir. Préférez un substrat drainant qui évitera une humidité stagnante au niveau des racines. Rempotage tous les 3 ans pour les pins mugos en formation, puis espacez-les au fur et à mesure qu'ils prennent de la maturité et se densifient.

Taille : toujours laisser des aiguilles et des bourgeons sur une branche que vous réduisez, sinon elle se desséchera. Raccourcissez les branches les plus longues, les rameaux en arrière prendront le relais.

Fertilisation : sur un bonsaï mature, donnez de l'engrais uniquement à partir de l'été. Sur un pin mugo en formation que vous voulez faire grossir ou densifier, commencez la fertilisation à partir de la fin du printemps.

Ligature : pendant l'hiver jusqu'au début du printemps pour ne pas abimer les bourgeons et les chandelles. Le pin mugo a un bois assez souple qui est assez facile à ligaturer et autorise des mises en forme assez libres.