Niwaki, les arbres de jardin taillés à la japonaise

Publié le : 09/07/2020 17:54:19
Catégories : Bien choisir votre bonsaï

Niwaki, les arbres de jardin taillés à la japonaise

Indissociables du jardin traditionnel à la japonaise, les NIWAKI ne laissent pas indifférents par l'esthétique de leur silhouette découpée en plateaux ou en nuage. Mais savez-vous ce qu'ils sont vraiment, ce qu'ils ne sont pas, et comment les entretenir ?

Qu'est-ce qu'un NIWAKI ?

Niwaki est un terme japonais qui signifie arbre de jardin (NIWA 庭 jardin et KI 木 arbre), mais de la même façon qu'un abre en pot n'est pas forcément un bonsai, un arbre de jardin n'est pas forcément un NIWAKI. Car c'est aussi un art de tailler qui a beaucoup de points communs avec l'art du bonsai. On parle de taille en nuage ou de taille en plateaux. On dit que ce style représente la quintessence de l'arbre.

Mais avant tout, il est important de définir ce que n'est pas un NIWAKI. Car bien souvent, dans des magazines, sur internet ou dans des jardineries nous voyons des arbres qui portent l'appellation NIWAKI alors qu'ils n'en sont qu'une pâle interprétation de mauvais goût.

Non, ces arbres aux branches raides comme des piquets, complètement dénudées, avec uniquement des boules de végétation en bout ne sont pas des NIWAKI. On peut aimer ou pas ce style, ce n'est pas la question, mais ils sont loin d'avoir l'essence des arbres taillés à la japonaise. Ce style a certainement été inventé par des personnes voulant surfer sur la vague japonisante, et en quelques coups de sécateurs ils suppriment des branches et forment un pompon au bout sous une fausse appellation.

Mais alors qu'est-ce qu'un NIWAKI ? Représentez-vous l'image d'un grand bonsai et vous aurez déjà une première idée. Ce sont des arbres sur lesquels les branches ont été taillées et formées pour un style très épuré et aérien. La végétation est disposée en plateaux distincts, étagés et le feuillage débute souvent dès le premier tiers de la branche.

La forme d'un NIWAKI reprend la majorité des codes esthétiques du bonsai : un tronc avec de la conicité, souvent avec un joli mouvement (sauf dans un style rigoureusement droit), les branches les plus basses sont les plus grosses et les plus développées et elles deviennent de plus en plus fines en remontant vers l'apex. Enfin, le somment forme un arrondi qui est une caractéristique d'un vieil arbre. Car oui, un NIWAKI aussi doit donner l'apparence d'un vénérable arbre ayant traversé les siècles.

» Envie d'un NIWAKI ? Regardez ce que nous produisons à la pépinière

Avec quelle plante peut-on faire un NIWAKI ?

Les deux principales essences utilisées sont les érables et les pins. Ce sont celles que l'on retrouve souvent dans les jardins japonais. Mais il est théoriquement possible de former un NIWAKI avec n'importe quel type d'arbre. On trouve ainsi des ifs, des genévriers, des cyprès, etc.

De nombreuses variétés que l'on utilise en bonsai peuvent servir également pour des NIWAKI, mais on évitera les arbustes ou les petits arbres. Car un NIWAKI doit avoir une certaine hauteur. Il n'y a pas de règle précise mais généralement il s'agit d'arbres qui font plus d'un mètre de haut.

Doit-on planter un NIWAKI dans un bac de culture ou en pleine terre ?

Les deux solutions sont possibles, avec chacune leurs avantages et leurs contraintes.

S'il est planté dans un bac, il va être surélevé et vous pourrez mieux l'apprécier. Mais lorsque vous devez le tailler vous aurez rapidement besoin d'une échelle pour atteindre la tête. Un NIWAKI de 1m50 planté dans un bac de 80cm de haut, on arrive à 2m30 de hauteur totale. La culture en bac s'apparente à la culture en pot, le substrat sèche plus vite qu'en pleine terre et il faudra également rempoter régulièrement l'arbre pour tailler les racines et laisser de l'espace pour les nouvelles. C'est une opération qui est plus espacée que pour un bonsai, vous pouvez laisser le NIWAKI dans son pot plus de 10 ans sans problème.

Planté en pleine terre, la culture est plus facile mais pour que l'effet esthétique soit intéressant il faut quand même une hauteur minimale de 1m20, surtout si l'arbre est planté en isolé. Mais en terre, la nature reprend vite ses droits et l'arbre va pousser beaucoup plus vite qu'en pot. L'entretien sera donc plus fréquent, surtout avec les feuillus qui demanderont plusieurs tailles par an. C'est surtout sur la tête qu'il faut être vigilant, car la tendance apicale fait que l'arbre cherche a aller toujours plus haut et c'est cette partie qui est la plus vigoureuse.

Comment faire un NIWAKI ?

La création d'un NIWAKI s'apparente fortement à celle d'un bonsai, tout simplement parce que la plupart des techniques que nous employons pour former nos arbres en pot sont directement hérités des techniques utilisées il y a des siècles dans l'art du jardin, d'abord en Chine puis au Japon.

Nous partons donc de plants qui ont poussé en pleine terre mais que nous avons taillés chaque année pour donner du mouvement au tronc et aux branches. Vient ensuite le travail de la ramification, la sélection des branches, la densification, etc.

Cela prend des années, de former un NIWAKI, cela prend des décennies d'en former un beau comme ceux que l'on voit au Japon.

Comment tailler un NIWAKI ?

Vous pouvez faire le choix d'acheter un arbre de jardin taillé en nuages, le planter et le laisser pousser. Mais en quelques années vous allez perdre les plateaux bien délimités, la nature a horreur du vide et elle va rapidement combler les espaces vides.

Un NIWAKI s'entretient en appliquant quelques principes essentiels :

  • il doit être léger et aérien, avec peu de branches mais des branches développées. Les japonais disent qu'un oiseau doit pouvoir traverser l'arbre sans que ses plumes ne touchent une feuille.
  • pour former les plateaux, coupez toutes les pousses qui sont clairement orientées vers le bas ou vers le haut. Elles sont coupées car au fil des années elles formeront des branches disgracieuses
  • en hiver, sur un feuillu qui a perdu ses feuilles, regardez la structure des branches, éliminez celles qui se croisent. Quand il y a une fourche avec 3 départs ou plus, n'en gardez que 2.
  • sur un pin, vous taillez les chandelles de la même façon qu'un bonsai de l'espèce. A la fin de l'hiver vous pouvez également abaisser des branches et les mettre à l'horizontale en utilisant des haubans.

» Voir nos NIWAKI à la vente en ligne

PayPal